Lorsque j'ai fini mon tricot, souvent je le couds sans le repasser. Or dans les instructions des catalogues, souvent il est recommandé de le repasser avant. Oui mais voilà, les explications pour repasser un tricot données par Phildar sont vraiment compliquées et laborieuses: il faut épingler le tricot, puis "envoyer de la vapeur", puis laisser reposer.... j'ai vaguement essayé une fois, et vite abandonné en comprenant que j'allais au mieux ne rien obtenir, au pire bousiller mon tricot!

Que faire alors?

Jusqu'à présent mes tricots ne nécessitaient pas de repassage, ils restaient relativement plats. Mais dernièrement mon poncho bébé (voir photo) a vraiment eu besoin d'un coup de fer. J'ai alors fouiné dans ma mémoire et me suis souvenue que ma grand-mère utilisait parfois une pattemouille.

Je n'avais jamais essayé mais je me suis lancée. J'ai donc pris deux torchons blancs parfaitement propres, les ai mouillés puis essorés. J'ai branché mon fer sur 2 (laine et coton). J'ai placé mon tricot entre les deux torchons en prenant bien soin de l'aplatir au maximum, et j'ai prié pour que ça marche sans brûler.

Je pensais que cela allait être très long: pas du tout! Après 3 coups de fer sur le torchon du dessus, je vérifie: non seulement mon poncho n'est pas brûlé mais il est déjà tout bien plat. Je le laisse reposer quelques minutes sur le côté pour voir: ça ne bouge plus. Waouh!

C'est donc ultra simple et le résultat est vraiment au rendez-vous. Désormais je l'utilise pour tous mes tricots et je vois la différence.

Astuce: penser à ce que le torchon soit bien propre et aussi blanc (ne pas prendre un torchon qui pourrait déteindre!); et aussi ne pas insister trop longtemps sur le tricot, au risque de l'abîmer; 10 secondes suffisent!